Guillaume Lemay-Thivierge reçoit finalement la décision pour l'amende de 53 000 $ qu'il devait payer

La décision a finalement été rendue

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
186 186 Partages

Après quatre ans de démarches juridiques, Guillaume Lemay-Thivierge a finalement avoué qu'il avait entrepris illégalement des travaux de démolition de sa résidence sans avoir de permis. Il devrai ainsi payer une amende de 9 500 $, selon ce que rapporte lundi TVA Nouvelles. C'est une bonne nouvelle pour le comédien puisque l'amende devait originalement être de 53 000 $.

C'est alors que Guillaume Lemay-Thivierge était toujours en couple avec son ancienne conjointe Mariloup Wolfe qu'ils avaient décidé d'entreprendre de très grandes rénovations pour leur résidence située sur le Plateau Mont-Royal. Mais comme le permis de démolition de la ville n'arrivait pas, le couple a alors décidé d'entreprendre les travaux de démolition, même si le permis n'était toujours pas arrivé. 

Les deux conjoints avaient alors reçu une amende de 53 000 $ pour avoir procédé à la démolition d'un bâtiment où au moins 50% a été détruit, sans égard aux fondations, sans avoir obtenu un certificat d'autorisation.

Au terme d'une bataille juridique qui s'est échelonnée sur plus de quatre ans, Guillaume Lemay-Thivierge a finalement décidé de plaider coupable à une infraction moins grave, soit celle d'avoir amorcé des travaux sans permis. 

« Il avait commencé ses rénovations sans avoir de permis, mais c’est important de souligner qu’il l’a finalement obtenu », a déclaré l’avocat de Guillaume Lemay-Thivierge, Sébastien Dorion, dont les propos sont rapportés par TVA Nouvelles.

L’amende de 9500 $ est donc cinq fois moins grande que celle dont il avait initialement écopé.

En plaidant coupable, Guillaume Lemay-Thivierge a pris l’entière responsabilité de la mésaventure, si bien que son ex-conjointe Mariloup Wolfe a été acquittée.

Partager sur Facebook
186 186 Partages

Source: TVA Nouvelles · Crédit Photo: Instagram