Ginette Reno se confie sur sa relation amoureuse!

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
392 392 Partages

Ginette Reno a été décorée de la Médaille d'honneur, hier, mardi, à l'Assemblée nationale. 

Toute occasion est bonne pour parler d'amour avec notre grande dame de la chanson. Dans une bonne humeur contagieuse, elle s'est confiée sur ses états d'âmes aux médias. «C’est très gratifiant. J’aime être reconnue», a-telle lancé avant de se confier sur ses amours. Elle a ajouté qu'elle s'est sentie très touchée de voir ses qualités exposées au grand jour, plus précisément sa propension à l'émerveillement.

«J’espère avant de mourir pouvoir le donner à quelqu’un cet émerveillement. J’appelle ça le feu sacré», dit-elle. Elle ajoute qu'elle veut s'amuser davantage avant de «partir» pour de bon. D'ailleurs, pour cela, elle voit un psychologue trois fois par semaine. 

Le summum du plaisir pour notre belle Ginette? «Un homme, ça c’est sûr, répond-elle du tac au tac. Mon désir le plus grand serait de me remarier devant Dieu et les hommes. Je veux trouver quelqu’un avec qui j’aurais du fun. Mais du beau fun. Hey, ça fait neuf ans que j’ai pas fait la chose». À 71 ans, Ginette espère encore rencontrer l'homme de sa vie. Et on comprend, malheureusement, que c'est bel et bien fini avec le fameux Karlo...

Aïe aïe aïe!!!! 

De passage à Sucré Salé, elle s'était confiée sur sa relation avec Karlo, avouant au passage que malgré tout ce qu'on croit, Ginette ne connaît pas l'amour. «Karlo est revenu pour une couple de semaines, c'est pas évident. C'est pas évident une vie de couple...», disait-elle. «Karlo, lui, il part et il revient. Il m'a fait ça à peu près une vingtaine de fois».

Les yeux dans l'eau, elle s'était ouvert le coeur gros comme jamais: «Je sais vraiment pas... Je sais vraiment pas c'est quoi l'amour [...] Et l'amour c'est la communication, mais il y en a pas toujours, des fois on communique pas les bonnes choses. On a du fun pis on rit, pis c'est correct. C'est pas plus que ça. Les gens souvent dramatise et font des tragédies avec de toutes petites choses... Parce que l'infidélité là, y'a ben des femmes [qui chialent], mais avec qui il couche le soir? Il est bien avec toi. On joue au chat et à la souris. Quand je me pousse, il revient, quand je m'approche, il se pousse.»

Ginette conclut là-dessus:

«Je peux juste dire une chose: Je l'aime, je l'ai aimé, et je vais l'aimer toujours».

C'est infiniment triste de l'entendre dire ces choses-là. Heureusement qu'elle a son chien, Jésus, pour l'aider à tenir le coup...

On lui souhaite de trouver l'amour très, très vite! Elle le mérite tellement. 

Partager sur Facebook
392 392 Partages

Source: Journal de Montréal · Crédit Photo: En mode Salvail