Gildor Roy est passé à deux doigts de tout arrêter

Oh que ça aurait été tragique

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
1,360 1.4k Partages

Du lundi au jeudi, Gildor Roy incarne le commandant Daniel Chiasson dans le phénomène télévisuel District 31. Au cours des dernières années, il a su se rendre attachant et imprévisible, aux commandes du poste de police le plus populaire du Québec. Mais il n'y a pas si longtemps, les choses allaient pas mal moins bien pour GIldor Roy l'acteur. Au point où il est passé bien proche de mettre un terme à sa carrière de comédien. Une chance pour lui - et pour nous! - que ça ne s'est finalement pas passé comme ça.

Dans la plus récente édition du magazine 7 Jours, le comédien se confie sur une période de sa vie où il a bien pensé que sa carrière d'acteur était terminée. Voici quelques extraits de l'excellente entrevue qu'on vous incite fortement à lire en intégralité dans la plus récente édition du magazine.

«À mon âge, c'est un cadeau énorme qui est venu changer mes plans. Honnêtement, l'année avant que je décroche ce rôle, je commençais à me dire que j'avais peut-être fait le tour du jardin. Je songeais à la retraite. Mais finalement, ce beau personnage est arrivé et ç'a pris des proportions inespérées.»

S'il avait décidé de partir à la retraite, qu'est-ce qu'il aurait fait?

«Je ne sais pas trop, je ferais peut-être de la poterie. Je trouverais vraiment autre chose. J'ai joué beaucoup dans ma vie et j'en ai fait des affaires! Je pourrais très bien ne plus jouer après ce personnage. Je suis satisfait par cette partie professionnelle de ma vie, et ce qui me triper , c'est de faire des affaires que je n'ai encore jamais faites.»

Et s'attend il à continuer d'incarner le commandant Chiasson encore longtemps?

«On ne sait jamais! En même temps, à la façon dont Luc Dionne écrit, la retraite peut sonner n'importe quand pour moi. Je profite de chaque moment sur ce plateau. Oui, je me dis que c'est peut-être mon dernier rôle et, si c'est le cas, ce sera une belle sortie. Il n'y a pas plus beau rôle pour moi que celui-là. C'est du bonbon de jouer ça avec une si belle gang.»

Et d'un point de vue personnel comment ça se passe?

«Avec District 31, Lâcher prise et les nombreux textes à apprendre, je n'ai pas eu beaucoup de temps, hélas. Le peu de temps libre qu'il me reste, je le passe à maison avec les miens la porte barrée! Les enfants ont 25, 20 et 18 ans. C'est fou comme le temps a passé vite! Avoir trois grands enfants comme ça fait en sorte que je me sens un peu vieux. Je me dis qu'il y en a plus derrière que devant. Ça me fait un choc d'avoir l'âge que j'ai.»

Avec l'âge et trois grands enfants qui sont maintenant adultes, la prochaine étape logique pour Gildor Roy serait de devenir grand papa. Mais attention, il ne se sent pas encore prêt pour ça.

«Non, non pas encore. C'est drôle, dernièrement, je parlais justement à un ami qui allait être grand-père. Il me disait que c'est un sentiment étrange d'être grand-père, mais qu'en même temps, ça donne un sens à nos vieilles années. Être grand-père, ce sera peut-être un projet de retraite qui sait? C'est une belle façon de voir ça. Cela dit, je n'ai pas tant hâte: il me semble que, pour moi, mes enfants sont encore des bébés!»

Dans tous les cas, on espère que Gildor Roy continuera encore longtemps à jouer des rôles à la télévision québécoise. C'est un acteur de grand talent qui a encore plusieurs personnages à interpréter. Et s'il vous plait, ne le faites pas partir de son rôle de commandant du District 31. On n'est pas du tout prêts à ça!

Partager sur Facebook
1,360 1.4k Partages

Source: 7 Jours · Crédit Photo: Facebook District 31