François Lambert répond à ceux qui l'accusent d'être plus «soft» envers Alexandre Taillefer qu'avec Caroline Néron

Il répond finalement

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
329 329 Partages

Après la façon dont François Lambert avait critiqué Caroline Néron, suite à l'annonce des déboires financiers de son entreprise, plusieurs internautes avaient hâte de voir si l'homme d'affaires allait réserver le même traitement à Alexandre Taillefer, alors que Téo Taxi a annoncé mardi la fin de ses opérations. François Lambert a répondu, mardi, en affirmant que les deux situations étaient très différentes.

Voici le message que l'homme d'affaires a publié, mardi après-midi, sur sa page Facebook:

«Ah Alexandre!

Pourrais-tu aller me planter à Tout le monde en parle pour que je te crucifie par la suite?

Car ça a l’air que je suis très « soft » avec toi et que j’ai été plus dur avec Caroline.

Mettons les choses au clair : Caroline a collecté la TPS et ne l’a pas remise au gouvernement et c’était la seule chose que je lui reprochais et que je lui reproche encore. Elle a fait une scène à TLMEP et je lui ai répondu.

Alexandre!

Tu es un maudit bon vendeur! Les gens l’oublient, mais c’est la qualité première d’un entrepreneur.

Nous, les entrepreneurs, sommes des rêveurs. On voit une opportunité là où les autres ne la voient pas.

Je te connais personnellement (nous ne sommes pas des amis proches... plutôt connaissances). Tu es enthousiaste et on embarque rapidement dans ton monde.

Tu m’avais présenté Téo et j’avais décidé que ce n’était pas pour moi. C’est bien correct et probablement que tu dirais la même chose pour certains de mes projets.

Tu as voulu refaire le monde du taxi et on doit te lever notre chapeau. Malheureusement, il y avait trop de défis à relever, trop de règles, trop de bureaucratie. Trop de tout.

Tu as convaincu Investissement Québec, la Caisse de dépôt, tes amis, toi-même. Car les gens oublient que tu as mis de l’argent toi aussi.

Et oh sacrilège! tu as demandé des subventions. Et tu les as eues.

Est-ce de ta faute si ces programmes d’électrification des transports étaient disponibles? Non.

Ma philosophie par rapport aux subventions est différente de la tienne. Je me sauve des subventions comme de la peste. Pour moi, c’est de l’aveuglement entrepreneurial.

Ce n’est pas vers toi qu’on doit se tourner, mais plutôt vers nos dirigeants d’Investissement Québec. Comment ont-ils pu croire une seconde que c’était un modèle viable? C'est à eux qu’il faut poser la question aujourd’hui.

But wait!?!

Ce sont les mêmes gens qui ont englouti 1 milliard dans Bombardier?

Téo était un « statement », un gros « fuck you » à Uber et pour te prouver qu’on pouvait faire d'un projet de société un projet rentable.

Ça aurait pu être beau, mais on vient de voir que le socialisme n’est pas plus fort que le capitalisme!

À la fin, la ligne profit gagne toujours!

Allez, on laisse passer la tempête et on s’ouvre un château Ragoût?»

Partager sur Facebook
329 329 Partages

Source: Facebook · Crédit Photo: Facebook