François Lambert brise le silence sur l’incendie criminel dont il a été victime

Tous les détails à l'intérieur

Monde de Stars

Après avoir annoncé avoir été victime d’un terrible incendie criminel qui a décimé sa bergerie et tué la quasi-totalité de ses moutons, François Lambert a tenu à expliquer ce qu’il s’est passé et faire le point sur la situation.

C’est dans un live Facebook que François Lambert a tenu à mettre au clair plusieurs points :  

« Pourquoi on pense que c’est criminel? Parce que le pompier l’a dit, parce que j’ai vu et il y a des traces. Ça ne peut pas être un incendie d’électricité, il n’y a pas d’électricité et on voit des traces.

Il y a deux endroits où on peut entrer [dans la bergerie], l’entrée des employés et l’entrée des machines. Du côté de l’entrée des machines, il y a une trace d’auto qui se stationne, qui recule et qui repart. Le seul moment qu’il y aurait pu avoir cette trace-là, c’est après la pluie. Donc c’est évident. Il y a quelqu’un qui est vraiment venu et il fallait qu’elle connaisse la place. C’est perdu, personne ne savait où étaient les animaux… Donc c’est quelqu’un qui savait exactement ce qu’il allait faire.

La police va les rencontrer ces personnes-là, on se doute un peu c’est qui, mais malheureusement il n’y a pas de preuves. Les enquêteurs partent de Montréal et s’en viennent ici pour voir la scène. 

Il n’y avait pas beaucoup de monde qui connaissait l’endroit où étaient les animaux. C’est sûr que ces gens-là vont avoir la visite de la police, ils ont été nommés dans le dossier. Il n’y a pas grand monde, la bergerie est pas sur le bord du chemin.»

Aux internautes qui se demandent pourquoi François Lambert ne fait pas simplement regarder ses caméras de vidéosurveillance, voici ce qu’il répond : 

« C’est bien facile de regarder les caméras de surveillance, mais il n’y a plus d’électricité ici, il n’y a plus de réseau cellulaire, il n’y a plus rien. Tout est dévasté ! ». 

En effet, l’Outaouais a été victimes d’importants orages dans les dernières heures et la région est complètement dévastée selon l’homme d’affaires.

François Lambert poursuit en faisant un état des lieux des pertes : 

« C’est d’une tristesse, je peux croire qu’il y a des gens qui ne m’aiment pas, mais si tu veux ne pas m’aimer fait juste m’engueuler sur les réseaux sociaux, mais pas tuer des bêtes. Il y a une limite à ne pas dépasser et elle a été dépassée cette nuit. Les moutons tu les vois, les alpagas tu les vois, ils sont tout brulés… Ils étaient sur le bord d’accoucher, tous les bébés qu’on devait sevrer… tout ça est terminé, ça ne sera pas cette année. Il ne reste que 10 moutons qui ont réussi à sortir. »

Pour finir, il tient toutefois à rassurer ses abonnés sur son entreprise et son usine, qui n’ont pas été touchées : 

« L’entreprise est correcte, tout est correct, tout est sous contrôle. L’usine n’est pas touchée c’est pas sur le même terrain.

Qu’est-ce que vous voulez que je fasse? Que je braille toute la journée? Bien non… le désastre est fait. »