Francine Ruel révèle avec beaucoup d'émotion que son fils vit dans la rue, en situation d'itinérance

Tellement touchant..!

Monde de Stars
Francine Ruel révèle avec beaucoup d'émotion que son fils vit dans la rue, en situation d'itinérance

La comédienne Francine Ruel a décidé de s'ouvrir sur l'une des situations les plus douloureuses de sa vie. Dans la foulée de la sortie de son livre Anna et l'enfant-vieillard, elle a révélé pour la première fois que son fils était dans la rue, en situation d'itinérance.

En entrevue avec Marie-Claude Barrette à l'émission Deux filles le matin, la comédienne s'est confiée avec beaucoup de franchise sur la situation de son fils qui est dans la rue.

« Avouer ça, c'est quelque chose. Avouer que t'as un enfant malade, ça passe mieux que d'avouer que quelqu'un est dans la rue, a perdu pied au point de se retrouver dans la rue et de quêter, c'est très difficile. Ma psy m'expliquait que c'est quelque chose de social. Quelqu'un qui est malade ce n'est pas de sa faute, il est malade et il a un nom de maladie. Là, il y en a peu. On parle un peu de maladie mentale, mais il n'y en a pas. On entend plutôt que c'est une paresseux, un drogué, que c'est quelqu'un qui ne veut pas, que c'est de sa faute et qu'il n'a qu'à se débrouiller. 

Ce n'est pas facile encore d'en parler. C'est fragile parce que c'est nouveau. C'est complexe. Il y a beaucoup de gens qui m'ont dit que c'est parce que j'avais honte que je n'en parlais pas. Je vais donner la même réponse. Mon fils m'a demandé: est-ce que t'as honte de moi? Et je n'arrivais pas à lui répondre. Un jour, j'ai trouvé cette réponse et je lui ai dit que non, je n'avais pas honte de lui. C'est le choix que tu as fait. Mais j'ai hâte d'être fière de toi. J'ai voulu tourner ça de bord parce que toutes les mères de la Terre ont la culpabilité de qu'est-ce que je n'ai pas fait? Comment je ne l'ai pas fait? Comment j'aurais dû le faire? Qu'est-ce que j'ai manqué? Qu'est-ce qu'on n'a pas donné à cet enfant-là? Déjà, il y a ça.

Il y a la comparaison avec les autres parents. Moi je vis à la campagne et je ne fréquente pas beaucoup de monde depuis plusieurs années. Pourquoi? Parce que t'es dans un souper et t'as du fun et là les parents se vantent - et je les comprends! Et là ils me demandent comment il va mon fils. Qu'est-ce que je fais? Je mets la marde dans le party? Des fois je m'en sauve en disant qu'il ne va pas très bien et là on change de sujet. Mais je n'allais plus nulle part. Ça fait trop mal! »

Et voici un extrait de l'entrevue qui a été publié sur la page Facebook de l'émission Deux filles le matin:

Se concentrer sur ce que son enfant peut donner

Francine Ruel nous parle du deuil des choses que son fils ne lui apportera jamais, et de se concentrer plutôt sur ce qu'il peut lui donner. "Ça m'a guérie." Rattrapez l'épisode dès maintenant sur le web : bit.ly/Mardi10septembre En rappel ce soir à 23h35.

Posted by Deux filles le matin on Tuesday, September 10, 2019