Florence K dénonce une agression sexuelle

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
773 773 Partages

Depuis les dénonciations de Julie Snyder, Pénélope McQuade et Salomé Corbo, d'autres stars québécoises s'expriment sur les inconduites et agressions sexuelles vécues. 

Dans un texte partagé sur La Presse, la populaire chanteuse raconte sa terrible histoire, vécue alors qu'elle avait 16 ans. 

Dans la veine du mouvement #MoiAussi, elle trouve le courage de dénoncer cet homme qui - de 23 ans son aîné et hors du monde du showbiz d'ici - a abusé d'elle.  

«Un événement dont j’avais toujours eu un peu honte, dans une période de ma vie qui, pour moi, relevait plus de ma témérité adolescente et de mon refus à cette époque de l’autorité. Un événement que je me croyais responsable d’avoir provoqué et qui, alors, était désormais de mon unique ressort de digérer et de régler. Mais un événement qui pourtant a longtemps teinté par après mes relations personnelles, qui a certainement eu un rôle à jouer dans le sentiment général de culpabilité que j’ai longtemps traîné, comme si tout était toujours de ma faute, comme si de toute façon, c’était à moi de prouver que je valais quelque chose.» - Florence K, La Presse

Pourquoi a-t-elle décidé d'en parler? Pour que sa fille de 11 ans comprennent la notion du consentement. 

«Ma fille a 11 ans. Dans cinq ans, elle en aura 16. J’ai choisi de parler pour qu’un jour elle comprenne que ceci est inacceptable. Qu’aucun homme ou aucune femme ne peut s’accorder de droit sur quelqu’un d’autre. Pas seulement sur le plan sexuel, mais sur tous les plans.» - Florenfce K, La Presse

Florence K veut dénoncer à la police cette agression et garder ce processus privée, «pour des raisons personnelles et légales». Elle souhaite aussi avoir un jour la chance de revoir son agresseur: 

«J’ai dénoncé sur Facebook, mais mon souhait serait d’aller encore plus loin. D’un jour le regarder dans les yeux pour qu’il sache que j’étais peut-être jeune et naïve à l’époque, mais que je ne le suis plus.» Florence K, La Presse 

Pour lire son témoignage en entier, c'est ici.

Partager sur Facebook
773 773 Partages

Source: Facebook de Florence K · Crédit Photo: Facebook de Florence K