Éric Salvail rabaisse un chanteur québécois en direct à la télé... Il se vide le coeur!

Il n'en fallait pas plus pour recevoir une réponse...

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
1,197 1.2k Partages

Martin Levac s'est vidé le coeur sur Facebook, environ un an après avoir subi une humiliation en direct à la télévision sur la quotidienne d'Éric Salvail sur les ondes de V. 

C'est le temps qu'il lui a fallu pour être enfin capable d'en parler ouvertement. 

«J’avais honte ce soir-là. [...]», raconte-t-il.

«Après ça, tu te demandes s’il faut ramper par terre et leur lécher le cul pour qu’ils me laissent une craque pour parler de mon nouveau disque».

Éric Salvail, que plusieurs médias ont tenté de rejoindre, a refusé toute demande d'entrevue. 

Aussi, il déplore le monopole des radios de Montréal au détriment des radios de région. Martin Levac affirme qu’on lui a même déjà dit, dans une radio de Québec, qu’on jouerait sa chanson «quand ça va être un hit».

La tache d'encre se répand sur les médias sociaux et dans les journaux. Des artistes se joignent à sa cause et manifestement, cette histoire est loin d'être finie. Sa publication continue de générer débats et discussions. 

Il a d'ailleurs réécrit un statut depuis:

«Masse médias ou web parallèle? Vous? Lequel consommez-vous?

Déjà 309 partages et 194 commentaires! Les demandes d'entrevues se multiplient.  C'est vraiment comme ouvrir une boîte de crabes,  le problème est plus profond que l'on croit...

Bonne journée ;-)»

Voici le statut en question, celui qui provoque actuellement tout ce tollé (vous retrouverez plus bas la publication Facebook originale): 

«Le pouvoir des médias de Montréal… montée de lait.

Vous êtes nombreux à m’écrire pour me demander : «Comment ça que tu ne passes pas à la TV ou à la Radio? Tu devrais appeler Éric Salvail pour qu’il te passe à son émission!»

Pensez-vous qu’on n’ait jamais essayé? Pensez-vous vraiment que les médias de masse ont un quelconque intérêt à faire jouer nos chansons ou à nous passer en entrevue? Tous les shows de TV et de radio à Montréal ont reçu des communiqués de presse pour tous mes shows et mes lancements. On paye des relationnistes de presse pour nous booker des entrevues avec vos superstars des médias et on finit à la radio communautaire de St-Léon (d’ailleurs les gens y sont fort sympathiques!)

Non, les shows de radio ou de TV de planète Montréal que vous écoutez dans votre char et dans votre salon en n’ont rien à foutre de Martin Levac. Ni des centaines d’excellents artistes que je connais. La qualité d’un spectacle, d’un album ou d’une pièce de théâtre n’a rien à voir avec le fait qu’on en parle dans les médias ou pas.

Je vous raconte la pire fois:

Octobre 2015, je suis dans le salon chez nous avec ma femme et mes deux filles. Ma plus vieille part en voyage le lendemain pour six mois en Europe avec son pack sac, le téléphone sonne : « Allô c’est ton relationniste de presse, Salvail vient de dire en ondes qu’il manque un invité pour son show de TV ce soir et il invite en direct les artistes qui auraient un album à promouvoir à se présenter sur le plateau de TV » Je viens de sortir mon album 1985 le 22 septembre, imaginez la promo que ça me ferait! Alors je laisse ma famille en plan, et je saute dans mon auto vers l’Astral où se déroule le «show». En arrivant, une petite régisseuse de 20 ans me demande ce que je veux, je lui dis pourquoi je suis là et lui tends un de mes albums. Elle me dit alors avec une attitude infantilisante que ce n’est pas vrai, que le «show» est déjà tout arrangé. 

Je lui laisse un de mes albums et ressors de l’Astral avec un sentiment de m’être fait rouler en plus d’un sentiment de honte d’avoir laissé ma famille pour ça et d’avoir cru que ça donnerait quelque chose. Je rembarque dans ma voiture et je reviens chez nous en me disant : plus jamais.

En rentrant à la maison, ma femme me raconte que Salvail a montré mon album à l’écran en disant : «Quand on invite des artistes venir promouvoir leurs albums il faut qu’ils soient un minimum connus là, c’est qui ça Martin Levac?».

Plume Latraverse disait : «Les médias bourrent le monde avec les mêmes bonbons» pour moi ça dit tout

Alors SVP, ne me parlez plus d’Éric Salvail, chu pus capable ! Ils ont parlé de moi une fois à son émission de radio à cause d’une levée de fond pour la fibrose kystique pour laquelle je jouais à Shawinigan et tout le monde m’en parle depuis. On ne sait pas qui en a parlé, ni ce qui a été dit, mais c’était dans le show à Salvail, alors vous avez été des millions à l’entendre. Imaginez le pouvoir de ce monde-là…

Non, pour moi c’est fini de courir après eux, ils savent où me trouver s’ils veulent de moi. Je garde mes forces et tout mon amour pour mes proches, mes collègues et aussi pour les gens du public qui viennent et reviennent voir mon show depuis une dizaine d’années. Merci de sortir de chez vous, d’éteindre votre radio et votre TV plate et de venir voir nos spectacles. Cherchez un petit peu plus loin votre divertissement et vous trouverez des trésors.

Je vous souhaite une excellente journée

ML»

Partager sur Facebook
1,197 1.2k Partages

Source: Facebook de Martin Levac · Crédit Photo: Instagram