Éric Salvail pourrait-il faire un retour à la télé? Un expert amène un point de vue intéressant

Un point de vue intéressant

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

La troisième journée du procès d'Éric Salvail bat son plein, au Palais de justice de Montréal. Et pendant que l'ex-animateur vedette fait face à trois chefs d'accusation pour agression sexuelle, séquestration et harcèlement criminel, de nombreux québécois continuent d'espérer le retour de celui qu'on surnommait il n'y a pas si longtemps le King de V. Avec les plus récents développements, peut-on encore croire à un retour d'Éric Salvail devant les caméras un jour?

En entrevue dans le cadre de l'émission de Denis Lévesque, le spécialiste en gestion de crise et relations publiques Victor Henriquez a amené un point de vue intéressant pour répondre à la question que de très nombreux Québécois se posent: est-ce qu'Éric Salvail pourrait réussi à relancer sa carrière?

Voici certains des commentaires faits par Victor Henriquez:

«La première étape, c’est d’être acquitté. La deuxième c’est d’expliquer quels sont les gestes qu’il a reconnus sur Facebook, lorsqu’il disait qu’il avait des comportements inappropriés. De là, on va avoir une nouvelle histoire qui va s’écrire. Il faudrait qu’il ait une thérapie. Et ensuite, la question qui va se poser, c’est quel annonceur veut risquer sa réputation en s’associant avec Éric Salvail? Je ne pense pas que, pour un annonceur, ça vaille la peine». 

Pour Victor Henriquez, il est clair que Salvail peut toujours compter sur un solide noyau de fans. Et il est à peu près certain que si ce dernier décidait de publier des vidéos sur une chaîne YouTube, par exemple, les contenus en question généreraient un nombre important de visionnements.

Mais est-ce assez pour qu'un diffuseur et des annonceurs acceptent de lui donner une deuxième chance?

«C’est sûr que si Éric Salvail fait des vidéos sur YouTube, il va avoir des vues en très grande quantité parce qu’il y a encore un public qui l’affectionne. Mais est-ce que ce public-là peut être suffisant pour qu’un annonceur dise "non, je prends le risque parce qu'il y a suffisamment de gens dans son public pour que ça vaille la peine pour moi de dépenser cet argent-là?"

Plus le temps passe et plus la réponse devient évidente. Peu importe l'issue de son procès, il serait extrêmement surprenant qu'Éric Salvail fasse un jour un retour à la télévision québécoise.

On vous suggère fortement de visionner l'entrevue en intégralité juste ici, sur le site de TVA Nouvelles.

Voici le sketch qui avait parodié Éric Salvail, dans le Bye Bye 2017:

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: TVA Nouvelles · Crédit Photo: Tout le monde en parle