Éric Lapointe victime d'un dangereux accident de voiture

“J’aurais dû coucher à Québec...”

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
455 455 Partages

Éric Lapointe l'a échappée belle il y a quelques jours, alors qu'il a été victime d'un accident de la route qui aurait pu avoir des conséquences dramatiques.

En entrevue au magazine 7 Jours, le chanteur est revenu sur l'événement qui lui a fait craindre pour sa vie et qui nous rappelle l'importance de ne pas conduite lorsqu'on est trop fatigué.   

C'est en revenant d'un spectacle qu'il donnait le soir du 29 octobre à Québec que l'accident s'est produit. 

Le chanteur raconte:

«Il était tard et je me suis endormi au volant. J’ai fait une sortie de route. Heureusement, ma voiture a écopé, mais moi je m’en sors sans le moindre bleu», peut-on lire dans le compte rendu de son entretien avec un journaliste du magazine 7 Jours, dans l'édition d'aujourd'hui.   

Le populaire rockeur qui est reconnu pour ses excès assure toutefois que l'alcool n'était pas en cause. Comme plusieurs conducteurs chaque jour en Amérique du nord, Éric Lapointe s'est tout simplement endormi au volant en raison d'un excès de fatigue.

«J’étais seul dans la voiture et je n’aurais jamais dû prendre la route parce que j’étais fatigué. J’aurais dû coucher à Québec pour descendre, frais et dispos, le lendemain. J’ai été chanceux, car ça aurait pu être pire», réalise toutefois celui qui retrouvera son fauteuil de coach à La Voix au début de l'année 2019.

Voilà qui devrait faire pousser un soupir de soulagements aux producteurs de l'émission, qui savent à quel point Éric est essentiel à l'émission.

Des statistiques inquiétantes tenues par la SAAQ

Chaque année, en moyenne, 78 personnes décèdent et 8 532 personnes sont blessées dans un accident lié à la fatigue au volant.

De 2013 à 2017, la fatigue a été en cause :

  • dans 21 % des accidents mortels
  • dans 23 % de l’ensemble des accidents ayant causé blessures ou décès

Le micro-sommeil est un épisode bref (de quelques fractions de seconde à quelques minutes) et involontaire de perte d’attention. Il est possible que la tête tombe, que les yeux se ferment ou simplement que le regard devienne fixe.

Ces épisodes peuvent survenir lorsqu’une personne est fatiguée et essaie de rester éveillée pour faire une tâche monotone… comme conduire sur une autoroute. Au cours d’un épisode de micro-sommeil, le conducteur ne réagira pas en situation dangereuse.

Partager sur Facebook
455 455 Partages

Source: 7 Jours
Crédit Photo: Twitter