Denise Bombardier en rajoute une couche à propos de Catherine Dorion

Elle persiste et signe!

Monde de Stars
Denise Bombardier en rajoute une couche à propos de Catherine Dorion

Ça a fait grand bruit cette semaine... Dans une chronique publiée au Journal de Montréal, Denise Bombardier a fustigé la députée Catherine Dorion pour sa fameuse photo d'Halloween où elle s'était "déguisée en députée".

Dans son texte, la chroniqueuse ne mettait pas de gants blancs et faisait même un rapprochement entre Catherine Dorion et les "filles de joie", ce qui a provoqué la colère de plusieurs internautes.

Et bien n'allez pas croire que Denise Bombardier regrette ou a l'intention de retirer ses propos puisque ce matin, la chroniqueuse controversée persiste et signe dans le Journal de Montréal.

"Quelle désolation que ce micro-scandale suscité par une supposée féministe révolutionnaire, qui n’en finit plus de chercher les projecteurs qui la font exister", lance d'abord Denise Bombardier, avant de s'en prendre à l'intelligence et à la maturité de la députée. "Comment expliquer qu’une femme supposément intelligente déstabilise ainsi une institution avec des agissements que l’on observe chez les ados en mal d’affirmation personnelle?", se demande-t-elle tout haut.

Ce n'est pas le seul passage de la chronique qui dérange... Voici un autre extrait qui soulève une fois de plus ce matin l'indignation des internautes.

"Catherine « Fuck les codes » envoie un message à tous : ne respectez aucune contrainte personnelle, aucun règlement qui vous déplaît, aucun protocole qui vous empêche d’épanouir votre moi. Moquez-vous des traditions, ces vieilleries historiques de l’époque jurassique, qui ont écrasé l’humanité. Oubliez les idées et engouffrez-vous dans les apparences. Parlez d’abord aux réseaux sociaux avant de vous occuper du peuple et immergez-vous dans des distractions, façon d’oublier les raisons de l’engagement politique." -Catherine Dorion

Sur les réseaux sociaux, un internaute souligne que Denise Bombardier ne semble pas avoir compris la démarche de la députée solidaire.

"Elle n’est pas supposément intelligente si elle réussi a déstabiliser l’institution, elle est très intelligente ! Un jeune député du bloc était sorti du parlement avec sa chaise pour qu’on l’écoute et n’avait pas eu cet impact mais c’était un homme donc madame bombardier et les boomers l’ont laissé faire ..."

Une chose est certaine, avec 3 ans à écouler avant les prochaines élections provinciales, Catherine Dorion n'a pas fini de faire couler l'encre!