Debbie Lynch-White déçue d’Occupation Double et sa gestion de la diversité corporelle

Tous les détails à l'intérieur

Monde de Stars
Debbie Lynch-White déçue d’Occupation Double et sa gestion de la diversité corporelle

Alors que Debbie Lynch-White était l’invitée d’un podcast qui s’intéresse à Occupation Double, la comédienne est revenue sur le tapis rouge de la présente édition. Selon elle, l’émission a été maladroite à propos de la diversité corporelle, un épisode très décevant pour elle.

Alors qu’elle était reçue par l’équipe de Les ficelles, un podcast féministe sur Occupation Double, la comédienne a expliqué un point de vue qu’on a pas souvent entendu. Retranscrit par le site showbizz.net, on peut donc lire que Debbie Lynch-White a été assez déçue de comment l’émission a présenté la diversité corporelle cette année, mais surtout des faux espoirs que le public a pu ressentir : 

« Moi, j'ai vécu de grandes émotions dimanche à la maison. On a vu les trois groupes de quatre filles, puis les gars délibèrent et choisissent un groupe de quatre. Ils choisissent le groupe que j'ai un peu surnommé les pitounes, qui correspondent plus au standard de beauté : la majorité est blanche, mince... C'était un peu sans surprise. Et... coup de théâtre, ils les éliminent. Ils leur disent : "vous ne le ferez pas" et Jay dit : "on veut prôner les rencontres qui vont surpasser les premières impressions, ne pas se fier aux apparences et on veut voir ce que vous allez être capables de créer comme rencontres avec les huit autres filles. Dans ces huit-là, il y a nettement plus de diversité, que ce soit culturelle ou corporelle, même si bon... on reparlera de diversité corporelle... J'étais sincèrement émue. À la pause publicitaire, j'ai crié à ma blonde : "Seigneur que c'est bon!" Je voyais que l'une des filles plus rondes, si on veut, était émue, avait les larmes aux yeux. Je comprenais cette émotion-là. "Ils ont une chance de ne pas juste regarder mon enveloppe". »

Mais c’est au moment de la fameuse twist de lady Pagaille que Debbie Lynch-White s’est dit déçue de la tournure de l’émission : 

« Et là, quelques minutes plus tard, on apprend que ces quatre filles éliminées-là reviennent, et non seulement elles reviennent, mais on les baptise Les Reines. On leur donne une méga maison, huit gars au lieu de quatre, une décapotable. On leur donne tout le pouvoir et on les appelle Les Reines, mais qu'est-ce qu'on nous dit là? Si tu n'es pas dans les standards de beauté généraux, tu es un deuxième choix. J'ai trouvé ça tellement maladroit. Surtout l'affaire des Reines. Leur espèce de glorification tout d'un coup. Le message que ça envoie est justement ce pour quoi plein de groupes se battent en ce moment pour changer les choses. Après ça, je comprends que c'est la twist de la production, mais tout ça n'est pas la faute de la production. Ça part du choix que les garçons ont fait. »

Êtes-vous d’accord avec son opinion ? Nous vous invitions à écouter ce podcast très intéressant qui apporte une vision très différente d’Occupation Double ! Voici le lien vers leur page Facebook !