Nouvelles : Dan Bigras va mieux, mais des moments très difficiles s'en viennent
Qu'en pensez-vous? Laissez votre commentaire ici.  

Dan Bigras va mieux, mais des moments très difficiles s'en viennent

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
1,072 1.1k Partages

Dan Bigras a annoncé dans un message sur Facebook, il y a un mois presqu'exactement, que son opération a été un succès. 

Le chanteur souffre d'un cancer colorectal. «L’opération est un succès et mon moral est excellent. Je vais me battre du mieux que je peux et me laisser soigner aussi. Je vais prendre tout l’amour des gens qui m’aiment. Je suis extraordinairement bien entouré. Famille, chums, etc... Les pronostics sont encourageants, mais je n’aurai pas de diagnostic complet avant un mois», disait-il. 

De passage à Denis Lévesque, il a donné des nouvelles de son état de santé:  «Je vais très bien. J’ai été opéré il y a un bout déjà (...) Ils ont retiré la taille d’une balle de golf dans l’intestin. Ça, c’est une réussite totale», a-t-il expliqué.

Toutefois, des moments difficiles attendent le chanteur: Dan Bigras devra fait de la chimiothérapie.

Les docteurs lui ont annoncé qu'il avait 30% de chance de récidive. 

On connait tous les effets secondaires de la chimiothérapie. Les patients se retrouvent souvent violentés, fatigués et découragés. Pour cette raison, Dan Bigras a décidé de ne pas aller en chimiothérapie tout de suite...

Il ira plus tard, «je vais faire ça après le show du Refuge», déclare-t-il. 

Beaucoup d'internautes s'inquiètent et le soutiennent dans son dur combat. Nous sommes aussi de tout coeur avec lui. 

Est-ce une bonne décision selon vous? 

Souhaitons-lui bonne chance pour la suite des choses...

L'annonce du cancer de Dan Bigras a ému des millions de Québécois...

Mais quelques jours plus tard, un autre séisme - plus sinistre - s'abattait sur le monde du showbiz québécois. Une série de dénonciations de personnalités publiques concernant du harcèlement et des agressions sexuels.

Malgré son combat contre la maladie, Dan Bigras n'allait pas rester silencieux. Il a publié sur Facebook un texte déchirant. Le voici ci-dessous:

"Je vois Mr Weinstein après des décennies d’agressions sexuelles, d’harcèlement, de menaces et d’intimidations partir en « cure de désintoxication » de sexe, et évidemment, ne même pas la prendre au sérieux.

J’en vois d’autres qui le font ou qui vont le faire et ils nous mentent en pleine face. Pour se faire soigner, il faut se sentir malade et vouloir par-dessus tout se soigner. Eux, ils se sont fait pogner et c’est tout.

Ils n’ont pas de dépendance au sexe pire que les autres, le vrai sexe est complice, il ne fait pas de victimes, il rapproche les humains. Le sexe est un langage extrêmement puissant qui peut véhiculer les plus belles choses comme l’amour et les plus atroces comme l’agression et le viol.

Non, ces bullys n’ont aucune dépendance au sexe, ils ont une dépendance à la domination. C’est ce qui les excite. Ils aiment la résistance et ils adorent en venir à bout.

Les sociétés ont toujours eu besoin d’un sauveur, d’un être supérieur, d’un Dieu et de tous les temps, ils ont laissé des gens doués pour prendre sans partager tenir les rennes de leurs sociétés en leur promettant sécurité et stabilité.

Nous avons laissé ces monstres s’exciter sur le pouvoir et ils ont commis bien des formes d’abus, dont bien évidemment l’abus sexuel. Ce n’est pas nouveau. Au temps des seigneurs, on appelait même ça le droit de cuissage.

Il faut exposer les bullys. Tous les bullys. Il faut briser ce système de domination et d’abus et il faut le faire nous-mêmes. Si on demande à des puissants de prendre les choses en mains et de surveiller les bullys, qui les surveillera, eux?"

Venant d'un battant au grand coeur comme Dan Bigras, pas surprenant que ce texte ait été partagé des milliers de fois, déjà.

Partager sur Facebook
1,072 1.1k Partages

Source: Facebook de Dan Bigras
Crédit Photo: Facebook de Dan Bigras