Monde de Stars

Corneliu Montano de Star Académie vient d'être arrêté par les policiers

Le chanteur se retrouve de nouveau dans l'eau chaude

Cimon Asselin

Corneliu Montano, ancien participant de Star Académie en 2004, a été arrêté par les policiers mercredi soir à Montréal suite à un mandat d’arrestation, car il ne s’était pas présenté à sa comparution. Tel que rapporté par La Presse, le chanteur fait face à de graves accusations puisqu’il est accusé d’avoir administré « un poison, une substance destructive [ou] une substance délétère avec l’intention d’affliger ou de tourmenter cette personne » à deux victimes entre 2013 et 2016. 

La police de Montréal a arrêté Corneliu Montano mercredi soir. Dans les derniers jours, un mandat d’arrestation avait été lancé contre lui puisqu’il ne s’était pas présenté à sa comparution.

Corneliu Montano de Star Académie vient d'être arrêté par les policiers
Corneliu Montano


En 2004, Corneliu Montano se faisait découvrir du grand public en participant à la 2e saison de Star Académie aux côtés de Martin Giroux, Étienne Drapeau, Marc-André Niquet, Stéphanie Lapointe, Meggie Lagacé, Dave Roussy, Jean-Francois Prud’homme, Marie-Ève Côté, Véronique Claveau, Sandy Agnant-Duperval, Jason Battah, Marie-France Lettre et Jannie Lemay. Corneliu Montano avait atteint la « Finale des gars » alors que Stéphanie Lapointe avait finalement remporté les grands honneurs. 


Malheureusement, la carrière de Corneliu s'est effondrée par la suite. En 2019, il s'était retrouvé dans l'eau chaude après avoir été arrêté pour vol et de complot dans un Canadian Tire de Laval. Cependant, les procédures judiciaires avaient été abandonnées. 


Avant les derniers jours, le chanteur avait également été ciblé par un autre mandat d'arrestation en novembre 2022 et il avait été épinglé quelques jours plus tard. 

Il fait face à de graves accusations puisqu’il est accusé d’avoir administré, ou fait en sorte que ses victimes consomment, « un poison, une substance destructive [ou] une substance délétère avec l’intention d’affliger ou de tourmenter cette personne » à deux victimes entre 2013 et 2016, lors de deux occasions différentes. 


Voyez la publication de La Presse plus bas : 

Articles recommandés:

Source: La Presse