Controverse au Gala des Olivier...

Toute l'histoire ici...

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
265 265 Partages

Le Gala des Olivier n'a pas fait l'unanimité hier soir...

Dans sa chronique de ce matin, la chroniqueuse Sophie Durocher, qui semble avoir une dent contre le monde de l'humour québécois depuis de nombreuses années, s'est vidée le coeur.

Selon elle, bien que les intentions des humoristes n'étaient pas mauvaises, leurs multiples allusions aux scandales sexuels touchant Éric Salvail et Gilbert Rozon auront un peu gâché la soirée, qu'elle n'a pas trouvé drôle.

"À force de prendre des mines sombres pour parler de ce sujet grave et de confronter l’éléphant dans la salle, on a oublié de faire rire. Et un gala d’humour ce n’est pas un message d’intérêt public ou un sermon sur les vilains prédateurs."
- Sophie Durocher, Journal de Montréal

Elle n'a pas apprécié non plus le langage de la majorité des humoristes qui ont pris la parole au gala.

"Pourquoi Patrick Groulx et François Morency ont-ils fait tout un numéro « fuck la relève » en prononçant 687 fois le mot « fuck », jusqu’à dire « fuck l’enveloppe » au moment de dévoiler le gagnant ? Vraiment, des scripteurs ont été payés pour écrire ça?" - Sophie Durocher, Journal de Montréal

Mais la chroniqueuse n'a surtout pas apprécié qu'aucun des humoristes présents ne prenne la défense de Guy Nantel, qui a suscité la controverse récemment en faisant des blagues sur Alice Paquet, qui avait accusé le député Gerry Sklavounos de viol dans une histoire dont plusieurs éléments ont été démentis, avant que la police ne conclue qu'aucun acte criminel n'avait été commis.

"Pour des humoristes qui, il y a quelques mois seulement, montaient sur scène avec des muselières pour dénoncer les attaques à la liberté d’expression, je trouve qu’il n’y en a pas eu beaucoup pour appuyer Guy Nantel, que le lobby des rien-pensants a voulu faire taire. À part François Morency qui a blagué sur le fait que l’homme qui a fait des menaces de mort à Nantel était peut-être un participant à ses vox pop mécontent, personne n’y a fait référence. Wow, belle solidarité les amis. Quand ce sera vous qui vous ferez dire : « Tu n’as pas le droit de faire des blagues sur X ou Y », qui se portera à votre défense?"
- Sophie Durocher, Journal de Montréal

Et vous, comment avez-vous trouvé ce Gala des Oliviers, malgré les lourdes circonstances entourant le gala cette année?

Partager sur Facebook
265 265 Partages

Source: Journal de Montréal
Crédit Photo: Instagram