C'est terminé pour Mariana Mazza à CKOI «Ça m'angoisse terriblement. Alors j'aime mieux tirer ma révérence.»

L'humoriste a fait cette annonce dans un podcast

Monde de Stars
C'est terminé pour Mariana Mazza à CKOI «Ça m'angoisse terriblement. Alors j'aime mieux tirer ma révérence.»

Mariana Mazza a décidé de démissionner de son poste à la radio du CKOI 96,9 FM. Elle a fait cette annonce dans un podcast avec son ami Jay Du Temple. Elle devait continuer son contrat jusqu'en juin, mais elle a plutôt décidé de tirer sa révérence.

En entrevue dans le podcast Jay Du Temple discute, l'humoriste y est allée de cette surprenante révélation:

« L'autre jour j'étais en ondes à la radio au 96,9 CKOI où je viens de tirer ma révérence. J'ai démissionné. J'étais supposée faire le contrat jusqu'au mois de juin, mais j'ai démissionné. Parce qu'il y a des projets qui s'en viennent et parce qu'aussi l'énergie que ça me demandait de faire la radio, ce que ça m'apportait en terme d'énergie que je déployais était vraiment pas comparable avec l'énergie que je déployais sur scène et ce que ça m'apportait. C'était beaucoup d'énergie pour les projets à venir et je me suis dit que j'allais laisser ma place à quelqu'un d'autre. Je pense que c'est pas pour moi, pas en tout cas dans mon timing de carrière en ce moment. »

À la toute fin de la longue entrevue, l'humoriste est revenue sur le sujet.

« Je m'en vais annoncer aux gens à la radio que je quitte. Ça m'a stressé beaucoup, je quitte une équipe, je quitte de l'argent, je quitte un nouveau médium que j'aurais pu me battre encore plus pour le comprendre, mais on dirait que l'amour l'emporte pour la scène et le public live. C'est trop d'énergie et c'est trop demandant. Peut-être que je vais y aller quand je vais avoir besoin d'une pause en me disant que je m'investis à 100%, mais me demander de m'investir à 100% tout l'hiver en sachant tout ce qui m'attend, ça m'angoisse terriblement. Alors j'aime mieux tirer ma révérence, mais ça me fait peur d'aller leur annoncer ça. Ça me fait peur parce que je sais qu'il y a des mauvaises langues qui vont penser que je me suis fait mettre dehors et que je veux le camoufler. Je ne me suis pas fait mettre dehors, je suis vraiment partie de moi-même. Je commence à prendre ce genre de décision-là. »

Voici l'entrevue en question: