Boucar Diouf en avait long à dire à propos des troublantes révélations de cette semaine...

Toute l'histoire ici...

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
11,048 11.0k Partages

Ah, ce Boucar Diouf...

Alors que nous vivons une semaine éprouvante ponctuée de plusieurs révélations choquantes, qui de mieux que Boucar Diouf et ses métaphores hautes en couleur pour remettre les choses en perspective.

Dans sa chronique à La Presse ce matin, le sympathique Boucar (ou son père) y va d'une phrase-choc d'emblée:

"Mon père, que je ne cite pas souvent, disait que le plus grand danger qui guette un homme pendouille entre ses jambes. Et il avait totalement raison. Ne pas comprendre ce principe fondamental, c’est courir le risque d’une spectaculaire dégringolade comme le subissent présentement Éric Salvail et Gilbert Rozon. À force de vouloir semer à tout vent une graine non sollicitée, ils récoltent une tempête médiatique et une pendaison par le pénis bien méritées."
- Boucar Diouf

On pourrait chercher pendant un an, on ne trouve pas une meilleure image pour illustrer les scandales qui secouent le Québec depuis mercredi.

Et, en grand sage qu'il est, Boucar Diouf lance une réflexion qui devrait en faire réfléchir plusieurs...

"Chacun de nous a une responsabilité dans ces dérives. Lorsque Salomé Corbeau criait très fort dans un party de Juste pour rire pour demander à Gilbert Rozon de lâcher l’enfant de 14 ans qu’elle était, il y avait certainement dans la salle des gens qui ont égoïstement manqué à leur devoir citoyen en choisissant de fermer les yeux, boucher leur oreille et détourner le regard."

Ouch!

Ah, ce Boucar... que ferait-on sans lui?

Partager sur Facebook
11,048 11.0k Partages

Source: La Presse
Crédit Photo: Instagram