Big Brother Célébrités dévoile par erreur les deux candidats mis en danger cette semaine

Tous les détails à l'intérieur

Monde de Stars
Big Brother Célébrités dévoile par erreur les deux candidats mis en danger cette semaine

L'équipe de production de Big Brother Célébrités semble avoir fait une erreur en dévoilant par erreur l'identité des deux candidats qui seront mis en danger cette semaine par le patron de la maison, Emmanuel Auger. C'est dans une bande-annonce pour annoncer l'épisode qui sera diffusé mardi soir qu'une image qui en dévoile un peu trop s'est retrouvée sur Facebook. Les internautes ont rapidement commenté pour indiquer que l'on pouvait clairement voir qui avait été mis en danger et la bande-annonce a été retirée au bout de quelques minutes.

Mais pas avant que des fans de l'émission aient le temps de faire des captures d'écran et de la diffuser sur plusieurs groupes de fans de l'émission comme Big Brother Célébrités Direct qui rassemble près de 45 000 membres, sur Facebook.

Sur l'image en question, on voit Emmanuel Auger s'adresser aux autres candidats de la maison lors de la cérémonie de mise en danger et on voit derrière lui les photos de Rita Baga et Lysandre Nadeau.

Voici la photo en question:

Le boys club toujours au pouvoir

Après les éliminations de Geneviève Borne, Laurence Bareil et Marie-Chantal Toupin lors des trois premières semaines de la saison, tout indique que le boys club pourra dormir sur ses deux oreilles une semaine de plus. En effet, de plus en plus de fans de l'émission - et de candidat(e)s à l'intérieur de la maison - notent que le noyau dur est formé par des hommes blancs hétérosexuels et que les femmes ainsi que les minorités ne jouent que des rôles secondaires.

Avec Lysandre Nadeau et Rita Baga en danger cette semaine, tout indique que cette tendance se poursuivra une semaine de plus. À moins, bien sûr, que le challenge du veto ne vienne changer la donne.

Dans l'épisode diffusé lundi soir, on a d'ailleurs vu François Lambert commenter la situation.

« J-F (Rita Baga) est trop fort et le monde va dire qu'il ne peut pas partir, pour la game, à cause de ses costumes. Mais c'est pas une game de costumes, ici. C'est une game de survie d'une semaine à l'autre. »

En s'adressant à Jean-Thomas Jobin, François Lambert dit alors: « Tu es un humoriste, tu ne restes pas ici parce que tu es drôle. »

Puis, en confessionnal, l'homme d'affaires a déclaré:

« Les filles étaient tannées que je les mentionne il y a deux ou trois semaines et j'ai arrêté de leur parler. Elles se sont fait rentrer dans la tête que ça prend un homme blanc qui faut qui parte. Mais ça ne marche pas comme ça ici. Honnêtement, si elles ne veulent pas switcher cette semaine, moi la semaine prochaine si je suis patron je vais mettre deux filles en danger. »