Béatrice Picard pète sa coche contre le gouvernement

Elle n'a pas mâché ses mots.

Monde de Stars
Béatrice Picard pète sa coche contre le gouvernement

Du haut de ses 92 ans, Béatrice Picard a poussé un puissant coup de gueule contre le gouvernement du Québec, vendredi matin, au sujet du sort des aînés du Québec, rapporte TVA Nouvelles.

Celle qui agit à titre de marraine des Petits frères était alors de passage à LCN pour souligner la Journée internationale des aînés. Elle a notamment souligné que la pandémie avait brusquement montré le manque de personnel et de soins dans les CHSLD et les résidences privées pour personnes âgées. 

« C’est épouvantable d’attendre une catastrophe pour s’occuper des aînés. On vient de se rendre compte que les pauvres aînés, on ne s’en était pas occupé. Ça fait 20 ans que l’on parle du problème! Est-ce que l’on pourrait trouver une solution », a dénoncé haut et fort la comédienne.

« Il faut que gouvernement prenne les choses en charge et que l’on trouve des solutions viables. Pas besoin de construire encore des bâtisses, du béton. On a besoin de ressources. On a besoin de gens qui s’occupent des aînés non pas pour faire des sous sur leur dos », dénonce Béatrice Picard. 

« J'aurais un hommage extraordinaire à toutes les personnes âgées. Parce que ce sont les personnes qui écoutent le plus. Vous ne voyez jamais des gens rébarbatifs dire "moi je ne veux pas porter le masque, moi je veux pas faire ci, moi je veux pas faire ça". Et c'est pourtant les personnes qu'on oublie, malheureusement, trop souvent. Ce n'est pas parce qu'il y a une Journée internationale des aînés qu'on doit se dire "ça y est, c'est fait, maintenant, passons à autre chose". Les aînés, on est là à l'année longue. Et donc, je voudrais aujourd'hui qu'on se dise que c'est le premier jour, aujourd'hui, du reste de l'année, où je penserai au moins à un aîné par jour. Ce n'est pas beaucoup demander, hein ? Parce que c'est important. On a besoin de chaleur. On a besoin qu'on pense à nous. Moi, j'en suis une aînée, là, mais je suis encore vivante, même si je suis à la brunante de ma vie. On a travaillé très fort pour construire le peuple d'aujourd'hui », a-t-elle ajouté. 

Regardez son entrevue complète en cliquant ici