Arnaud Soly pose «flambette» en soutien à l'étudiante poursuivie par l'UQAM

C'est parfait!

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles

L'Université du Québec à Montréal se retrouve dans l'eau chaude depuis quelques jours, après que l'institution ait annoncé qu'elle avait intenté des poursuites judiciaires contre Hélène Boudreau, cette étudiante qui avait fait parler d'elle en dévoilant sa poitrine sur ses photos de graduation. 

L’établissement reproche à Mme Boudreau d’avoir fait atteinte à sa réputation en diffusant des photos d’elle partiellement dénudée sur lesquelles on voit clairement le logo de l’UQAM. L’une d’entre elles, soit sa photo de graduation où elle dévoile le dessous de ses seins, avait fait le tour des réseaux sociaux il y a quelques semaines.

Depuis, un mouvement de plus en grand sur les médias sociaux prend la défense d'Hélène Boudreau en accusant l'université d'hypocrisie et de doubles standards. 

En utilisant le mot-clic #papauqam, de nombreuses femmes ont elles aussi publié des photos d'elles en petite tenue sur lesquelles on voit clairement le logo de l'UQAM.

Et plusieurs personnalités publiques ont également décidé de prendre part au mouvement. C'est notamment le cas d'Arnaud Soly qui a fait exploser lew Web, lundi matin, en publiant la photo ci-dessous:

« Bonne journée @uqam #nuqam »

Voici quelques uns des commentaires publiés sous sa publication:

« T'en manque pas une! »

« Ah!Ah! Elle est bonne! »

« ON PART UN TREND #NUQAM »

Voici la photo qui a débuté tout le débat:

Au cours des derniers jours, plusieurs diplômés de l'UQAM ont témoigné leur soutien envers Hélène Boudreau sur les médias sociaux. Voici certaines des publications faites sur Instagram:

« #papauqam Solidarité féministe avec @iamhely  qui se fait poursuivre par l’UQAM pour avoir montré le bas de ses seins sur sa photo de finissante.

On fait « rayonner » votre université avec nos diplômes, nos bourses, nos recherches, nos cerveaux. En retour, vous nous martelez avec votre slutshaming, votre sexisme, votre putophobie, votre misogynie. Mais vous n’avez pas et n’aurez jamais le contrôle sur nos corps.

Les mots de @catofortin sont justes : « Il n’y a pas de séparation entre mon esprit de chercheuse et mon corps ».

S/O aux féministes incroyables que j’ai la chance de côtoyer à l’UQAM »

« On ne peut pas poster nos tétons alors on a ajouté le logo de @uqam dessus 
Violences sexistes, riposte féministe »

Source: Instagram Arnaud Soly · Crédit Photo: Instagram Arnaud Soly