Antoine Bertrand brise le silence à propos de son infarctus.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
116 116 Partages

Antoine Bertrand était de passage à l'émission En mode Salvail hier soir et sans grande surprise, l'animateur Éric Salvail l'a questionné à propos de l'infarctus qu'il avait subi il y a quelques mois. Le comédien a donc profité de l'occasion afin de clore définitivement ce sujet délicat.

Il faut savoir que la porte était grande ouverte pour Salvail afin de l'interroger à cet effet, car dimanche soir, Antoine Bertrand a fait un clin d'oeil à cet ennui de santé lorsqu'il est allé chercher son prix Gémeaux du meilleur comédien dans une série humoristique pour sa performance dans Boomerang.

Or, comme l'a expliqué le comédien, s'il a fait ce gag, c'est tout simplement parce qu'il s'agissait de la première idée qui lui était venue en tête et qu'il avait définitivement été pris de surprise par ce trophée inattendu.

Sinon, au sujet de son état de santé, Antoine Bertrand s'est montré inflexible en affirmant à Éric Salvail que c'était là une question d'ordre privé et qu'il désirait que cela demeure ainsi.

Selon le comédien, en menant une vie publique, il doit tracer une ligne entre ce qu'il désire garder confidentiel et ce qui peut être connu de tous.

Du coup, le comédien n'avait pas envie que son état de santé soit du domaine public et c'est tout à fait compréhensible et raisonnable de sa part.

Enfin, le comédien a toutefois expliqué qu'il n'avait aucun problème avec ceux et celles qui lui faisaient des blagues à ce sujet. Toutefois, comme il l'a si bien dit, il faut quand même choisir ses moments pour interpeller Antoine Bertrand afin de lui lancer une blague: "On entend une blague un peu grinçante comme vous en avez fait de si bonnes aux Gémeaux hier soir et on se demande « est-ce que j’ai le droit de rire ». Alors que moi, je ne veux pas vivre dans ce monde-là. Une bonne joke, c’est une bonne joke. [...] Quand c’est drôle, c’est drôle, alors oui, faites des jokes. Mais pas à l’épicerie, crissez-moi patience."

Partager sur Facebook
116 116 Partages

Source: Showbizz.net · Crédit Photo: Benoit Rousseau