Anik Jean remercie Lynda Lemay de l'avoir laissée prendre une place aussi importante dans la vie de sa fille

Une relation unique

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Ce n'est pas toujours facile les familles reconstituées...surtout quand il y a des enfants impliqués. Tomber amoureux de quelqu'un qui est déjà parent, ça amène souvent des situations très délicates. Anik Jean en sait quelque chose, alors que Patrick Huard avait déjà une fille - issue de son union avec Lynda Lemay - au moment de se mettre en couple avec Anik. Et si ça a pris quelques années avant que Jessie s'ouvre réellement à la nouvelle flamme de son papa, les deux femmes ont aujourd'hui une relation unique. 

Tellement qu'elle se sont même fait tatouer le nom l'une de l'autre sur le bras, suite à un roadtrip qu'elles ont fait ensemble.

En entrevue sur le plateau de Deux filles le matin, Anik Jean s'est confiée sur la façon dont elle a agi lorsqu'elle rentrée dans la vie de Patrick Huard et qu'il avait déjà un enfant.

« Au début j'étais un peu sur les breaks parce que mon ex avait deux enfants et ça ne s'était pas super bien passé avec l'ex de mon ex. Donc j'appréhendais un peu. Et j'en avais parlé avec Patrick qui était assez rapide sur les choses et qui voulait qu'on emménage ensemble assez vite. Je lui ai dit qu'il y avait une chose de très importante pour moi, c'est que Jessie approuve que je m'en vienne vivre à la maison. Il faut que ça soit en partie sa décision et qu'elle ait une importance dans la décision finale. Parce que si on fait le move, on le fait pour longtemps. 

Et aussi, les enfants s'attachent aux nouvelles blondes, aux nouveaux chums. Moi j'ai vécu avec mes parents qui se sont séparés quand j'avais quatre ans. Mon père a toujours été avec la même femme depuis, mais ma mère a eu plusieurs amoureux et tu t'attaches, veut veut pas. Et je ne voulais pas être juste de passage alors j'ai pris mon temps et Jessie a su m'accueillir d'une façon que je pense que n'importe quelle belle-mère aurait aimé. Et le fait que je m'entende très bien avec sa maman qui est Lynda Lemay, je suis chanceuse. 

C'est un apprentissage et c'est aussi de l'écoute et beaucoup d'amour. Je l'ai vécu quand mon père a eu son amoureuse Diane qui est comme ma deuxième mère, c'est beaucoup d'amour. Je suis rentrée dans sa vie à cette femme-là j'avais cinq ans et mon père travaillait à Kuujjuaq alors j'habitais avec elle et elle est toujours dans ma vie. Tu deviens une personne très importante, c'est de la confiance, et c'est ça que je voulais que Jessie ait envers moi, qu'elle sente que je ne serai jamais sa mère, je ne serai jamais son père, mais je vais être cette troisième personne qui fait partie de sa vie. 

Ça a pris deux ans avec Jessie, l'apprentissage des deux côtés, on se respectait là-dedans, et quand ça a cliqué ça a cliqué pour vrai. Je m'attendais à ce qu'elle soit sur ses gardes et c'est très particulier la relation entre une petite fille et son papa, tu rentres là-dedans. Elle m'a vraiment accueillie les bras ouverts. Je comprends tellement depuis que j'ai mon fils et je trouve que Lynda a été d'une générosité hallucinante. Je capote ben raide. Et quand Jessie s'est fait tatouer dans notre road trip, je lui ai dit qu'il fallait qu'elle appelle sa mère et son père. »

Voici quelques photos d'Anik Jean et de sa belle-fille Jessie Huard:

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Deux filles le matin · Crédit Photo: Instagram Anik Jean