Alexis Cossette-Trudel se fait fermer son compte Vimeo, après avoir été banni de Facebook et YouTube

Un autre coup dur!

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

C'est un autre coup dur pour Alexis Cossette-Trudel et son média en ligne Radio-Québec. Après avoir vu sa chaîne YouTube être effacée au cours des dernières heures, il avait demandé à ses fans de le suivre désormais sur la plateforme Vimeo. Mais on apprend, vendredi en début de soirée, que Vimeo a également fermé le compte de Radio-Québec.

Voici ce que la journaliste de Radio-Canada Brigitte Noël a publié sur son compte Twitter, vendredi soir:

« Un porte-parole de Vimeo nous confirme qu’ils ont fermé le compte de Radio-Québec, qui aurait enfreint leurs conditions d’utilisation. #Enquete »

Jeudi soir, le Québécois avait publié une vidéo sur Twitter dans laquelle il s'adressait à ses fans, après avoir vu Facebook et YouTube le bannir de leur plateforme respective.

Il avait affirmé:

« Alors salut tout le monde, un bref communiqué au sujet de la fermeture de Radio-Québec par YouTube et Facebook, cette semaine. Donc par la présente, moi, Alexis Cossette-Trudel déclare que mes comptes personnels et professionnels du réseau social Facebook et celui de ma chaîne Radio-Québec sur le média en ligne YouTube ont été fermés dans l'espace d'une semaine. Et ce, sous de faux prétextes. 

Je n'ai jamais fait d'incitation à la haine ni tenu de propos diffamatoires et surtout, je n'ai jamais opéré de campagne de désinformation sur la COVID-19. À tout moment, lors de mes web-journaux, je me suis appuyé sur des avis d'experts et des publication scientifiques. Soulignons que Radio-Québec n'est pas le seul média attaqué pour ses prises de position sur la COVID-19 et que le point de vue défendu par Radio-Québec est largement représenté sur les plateaux de télévision ailleurs, en France et aux États-Unis, notamment. 

Ma chaîne Radio-Québec sur YouTube comptait à elle seule plus de 125 000 abonnés. Ajoutons à cela un autre 125 000 abonnés sur mes deux comptes Facebook et nous parlons alors de censure touchant au moins 250 000 personnes. 

De plus, durant cette même période, durant le point de presse gouvernemental du 7 octobre 2020, le premier ministre du Québec, monsieur François Legault, a affirmé que je niais l'existence du virus de la COVID-19, suite à une question d'une journaliste de la CBC. Ce qui est faux, puisque je n'ai jamais tenu de tels propos, ni en public, ni en privé. 

Les propos que le premier ministre Legault a tenus à mon égard lors de son point de presse du 7 octobre étaient donc diffamatoires et constituaient une atteinte à ma réputation. Que l'on soit en accord ou non avec mes idées, mes propos et mes analyses, je ne peux pas accepter de me faire censurer ou attaque de la sorte. Je n'ai par ailleurs reçu aucun soutien de la part des médias traditionnels dans cette affaire touchant la liberté d'expression. Cette atteinte à ma liberté d'expression est extrêmement grave dans une démocratie comme le Canada. »

Voici la vidéo en question:

« Communiqué de Radio-Québec concernant la censure sur Internet. #PolQc #AssNat »

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Twitter Brigitte Noël · Crédit Photo: Capture d'écran YouTube