Alexandre Taillefer nouveau propriétaire de Juste pour rire?

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
1,535 1.5k Partages

Maintenant que Media Ranch, société dirigée par Sophie Ferron, a acheté les parts d'Éric Salvail dans sa boîte de production Salvail & Co, serait-ce possible de voir un autre entrepreneur québécois acquérir les parts de Gilbert Rozon? 

Tout indique que oui.

On peut lire dans The Gazette qu'Alexandre Taillefer fait partie des acheteurs intéressés par les parts de l'empire Juste pour rire. 

Rappelons que M. Rozon a cessé toute activité professionnel après que neuf femmes, dont Pénélope McQuade, l'aient accusé de viols, d'agression et d'inconduites sexuelles dans les pages du Devoir

Aujourd'hui, Julie Snyder compte elle aussi parmi les victimes. 

Si Alexandre Taillefer rachète ce pourcentage de Juste pour rire, ce sera par le biais de l'une de ses compagnies qui se nomme MishMash. 

En processus de négociation, Alexandre Taillefer souhaite ne pas accorder d'entrevues pour l'instant. 

Si au tout début Gilbert Rozon niait les allégations portées contre lui, ce dernier se dit maintenant «ni prêt ni en état» de commenter quoi que ce soit.

Des journalistes de La Presse ont confronté Gilbert Rozon suites aux allégations qui sont portées contre lui par neuf femmes, dont les témoignages ont été récoltés puis diffusés par Le Devoir et le 98,5 FM. 

Ce que le magnat de l'humour a déclaré a semé la colère, le dégoût et le choc chez les Québécois et les internautes. 

Sa déclaration?  

«C'est moi la victime dans cette histoire!»

Voici un extrait de ce qu'on peut lire dans les pages du journal:

«Interrogé par La Presse au sujet de ces allégations, lundi, le fondateur de Juste pour rire s'est défendu en disant que Geneviève Allard Lorange avait inventé cette histoire de toutes pièces, que c'était elle qui le poursuivait de ses ardeurs, et qu'elle lui avait même demandé de l'héberger à un certain moment. "C'est moi la victime dans cette histoire!", a-t-il plaidé.»

Geneviève Allard Lorange est une jeune entrepreneure qui a rencontré M. Rozon dans le cadre de l'émission Dans l'oeil du dragon. 

Voici l'histoire troublante qu'elle a raconté:

Ils se rendent ensemble au restaurant, boivent de l'alcool et Gilbert Rozon la ramène chez elle. Il est entré et s'est écroulé sur son lit. Geneviève s'est endormie à côté de lui et se souvient de «s’être réveillée en se rendant compte qu’il était en train de la pénétrer. "Je fige, je le repousse, je claque la porte et puis je m’en vais dans l’autre pièce, il dort une bonne partie de la journée."»

La jeune femme aurait publié sa dénonciation sur Facebook avec le mot-cli #metoo et Gilbert Rozon l'aurait ensuite forcé de la retirer «menaçant de faire appel à ses avocats si la publication ne disparaissait pas».

Partager sur Facebook
1,535 1.5k Partages

Source: The Gazette
Crédit Photo: Facebook d'Alexandre Taillefer / Instagram de Gilbert Rozon