Alexandre Barette a fait face à un terrible deuil

Son deuil vient de commencer

Monde de Stars
Alexandre Barette a fait face à un terrible deuil

Celui qu'on connait comme humoriste et animateur de Taxi payant n'a pas toujours rêvé de faire carrière dans le monde du rire. En effet, le jeune Alex Barette avait prévu poursuivre son chemin vers un avenir complètement différent. Lui qui est aujourd'hui porte-parole de la Coupe Rogers rêvait de faire carrière dans le monde du sport, comme joueur professionnel de tennis. Malheureusement, la vie en avait décidé autrement. Il raconte son histoire au magazine 7 jours.

L'humoriste québécois s'est pris de passion pour ce sport de raquette dès l'âge de 7 ans. Il a débuté par jouer sur les terrains extérieurs près de chez-lui, puis étant tombé amoureux du sport, il a poursuivi sur les terrains intérieurs durant l'hiver. Éventuellement, ses parents l'ont inscrit à des cours de tennis. Par la suite, un entraîneur de Québec les a contactés afin de les informer qu'il pourrait être intéressant qu'Alexandre poursuive ses études dans un programme incluant le tennis, puisqu'il avait un certain talent.

Ses parents ont accepté et l'ont inscrit dans le programme malgré les coûts faramineux. Ensuite, afin de poursuivre sur la route vers la carrière de joueur de tennis professionnel, il a souhaité s'inscrire dans une université américaine. Malheureusement, la lettre qu'il a reçue lui annonçait que sa demande d'obtention de bourse avait été refusée. Il n'avait pas les classements suffisants pour en obtenir une.

Aujourd'hui, le deuil commence à peine à se faire. Il déclare:«Mon rêve était d'avoir une carrière au tennis. Encore aujourd'hui, je regarde des matchs et je pleure. C'était mon rêve, mais il me manquait trop d'éléments pour y arriver. (...) Lorsque j'ai reçu la lettre de refus et que mon père m'a expliqué qu'il ne pouvait pas me payer mes études aux États-Unis, j'ai rebondi. La semaine suivante, j'ai vu un spectacle de Patrick Huard et j'ai dédié de m'inscrire à l'École nationale de l'humour. J'étais tellement fragile que je voulais rebondir à tout prix. J'avais toujours aimé l'humour.»

Heureusement, Alex explique que malgré le rêve qu'il n'a pas pu accomplir, sa carrière en humour le comble. Il mentionne même qu'il est plus heureux en humour qu'il ne l'aurait été au tennis puisque la vie de joueur professionnel comporte des aspects beaucoup moins glamour, comme prendre constamment l'avion et être toujours en décalage horaire.