Accusé d'agressions sexuelles, Michel Brûlé fait une déclaration choquante

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
403 403 Partages

Michel Brûlé, éditeur et ancien candidat à la mairie du Plateau-Mont-Royal à Montréal, est visé par des allégations d'agressions sexuelles et de harcèlement.

Huit anciennes employées de sa maison d'édition ont dénoncé ces inconduites, dénonciations qui ont soulevé vents et marées sur les réseaux sociaux. Contrairement à Éric Salvail et Gilbert Rozon qui se sont retirés de la vie publique pour une durée indéterminée, Michel Brûlé lui n'a pas hésité à s'exprimer aux médias.

De passage à Denis Lévesque, il s'est confié sur ce nouveau bouleversement dans sa vie: «C’est comme si je m’étais fait frapper par un camion, ce sont les pires moments de ma vie. Pas seulement pour moi, mais aussi pour ma famille», déclare-t-il. 

Il nie toute formes d'allégations portées contre lui, dit avoir toujours entretenu une relation «extraordinaire» avec ses employées. «Je ne suis pas un agresseur ni un harceleur».

Il croit que s'il ne ce serait pas présenté à la mairie du Plateau, cette histoire ne serait jamais sortie. «C’est comme si j’étais jugé et condamné. C’est pour cela que je me suis retiré de la course», dit-il.

Des femmes ont accusé M. Brûlé de les avoir touchées et embrassées de force dans les pages du Journal de Montréal. 

Et c'est là qu'il va trop loin, en faisant cette déclaration choquante pour les victimes:  «Ça ne passera pas [en procès]. Je pense que je suis victime. Si j’avais quelque chose à me reprocher, je ne serais pas ici», conclut-il.

Difficile à croire lorsqu'on écoute ce troublant témoignage de Jill Côté:

Partager sur Facebook
403 403 Partages

Source: Denis Lévesque · Crédit Photo: TVA / Denis Lévesque