À deux mois de son accouchement, Valérie Roberts se confie sur sa grossesse « particulière »

C'est sa toute première grossesse !

Monde de Stars
À deux mois de son accouchement, Valérie Roberts se confie sur sa grossesse « particulière »

À quelques semaines de son accouchement d'une petite fille prévu en juin, Valérie Roberts s'est confiée sur sa grossesse, sa toute première, au magazine 7 Jours. 

« C’est particulier », explique d'emblée la chroniqueuse et autrice.

« Par exemple, mes parents ne peuvent pas voir ma bedaine. En plus, mon père habite en Floride. Il attend sa deuxième dose de vaccin avant de prendre la route pour revenir au Québec. C’est une grossesse que je vis à 100 % dans ma bulle familiale et que je n’ai pas l’occasion de partager avec mes amis ou ma famille. C’est aussi une grossesse où il y a toujours une tension lorsque je vais à l’hôpital pour les tests ou les échographies. J’ai donc décidé d’aller dans une clinique privée où le père de l’enfant est accepté, car sinon Martin ne pouvait pas venir avec moi. La femme enceinte a le bébé dans son ventre, il bouge à l’intérieur d’elle. C’est elle qui a les complications, mais aussi les joies. Pour le papa, il n’y a rien de concret, sauf les deux fois où il peut voir le bébé sur l’écran. J’aurais trouvé très difficile de lui enlever ce privilège d’être à mes côtés dans ces moments-là », a-t-elle poursuivi.

Valérie Roberts ajoute n'avoir « aucun stress » à l'idée de son premier accouchement. « Dans la vie, je respecte le professionnalisme des gens. Si tu es maquilleuse, je vais me fier à toi pour ton travail, même chose avec mon dentiste ou mon médecin. Il est prévu que j’accouche au CHUM. Mon médecin traitant va être présent et, une fois que j’aurai passé la porte de l’hôpital, je m’en remettrai totalement aux infirmières et aux médecins. Ce sont eux qui vont décider de la suite des choses, je sais juste que ma fille doit sortir. Je ne veux pas me faire de plan précis pour ne pas être déçue si ça se passe différemment. La seule chose que je voulais, c’était que mon mari soit présent avec moi », a-t-elle déclaré.

L'arrivée de la fillette est prévue pour le 25 juin. Il s'agit de la même date d'anniversaire que celui de Martin Juneau.