Une personnalité québécoise avoue avoir déjà oublié son enfant dans l'auto!

Un témoignage important...

Publié le par Monde de Stars dans Les Stars du Web
Partager sur Facebook
495 495 Partages

C'est la triste histoire qui fait jaser tout le Québec ces derniers jours...

Ce père de St-Jérôme qui est en deuil de son bébé après avoir commis une erreur fatale, celle d'avoir oublié son enfant dans l'auto.

Ces derniers jours, bien qu'une partie des commentateurs sur les réseaux sociaux réclament la prison pour ce pauvre père endeuillé, plusieurs personnes livrent des témoignages émouvants pour essayer de relativiser cette erreur, certains allant même jusqu'à avouer avoir déjà, eux aussi, oublié leur enfant dans la voiture.

C'est le cas de la blogueuse Bianca Longpré qui, dans un long et touchant message sur Facebook, a offert son soutien au père de St-Jérôme qui a perdu son fils après un tel incident. Voici ce qu'elle écrit:

"Je vais faire un aveu terrible.  Je l'avais déjà écrit mais j'avais peur des réactions alors je l'avais stocké dans mes notes. Pis aujourd'hui une amie Facebook Michelle M. l'a fait alors j'ai décidé de le faire aussi..

Le genre d'affaire que t'as fait et que t'as honte MAIS qui ne fait pas de moi une mauvaise mère, parce que je suis humaine, parce qu'on n'est pas parfait, j'suis pas parfaite.

Le genre d'accident qui fait que j'aurais pu finir en prison ou tuer mon enfant. Mais j'ai eu de la chance.

L'an passé je suis devenue mère d'un troisième enfant.

Je suis tombé en congé de maternité et j'ai décidé de me mettre à faire un peu d'art, de la peinture. Quelques temps après l'arrivée de mon bébé j'ai décidé d'aller chercher un pinceau manquant au Omer de Serre.

On est l'automne.

J'installe mon poupon dans son siège de bébé. Les deux autres restent avec papa.

Je regarde sur internet le numéro du pinceau que je veux.

Je pars. En auto je pense au pinceau, je chante, je sais exactement quel pinceau je veux. Faut pas que j'oublie le numéro. J'écoute la musique.

Pour rajouter de la honte, (rendue là je vais tout vous dire) je dois vous avouer que desfois, quand j'ai juste une affaire à acheter, je me stationne juste devant la porte du commerce pour que ça soit plus rapide. Je sais faut pas faire ça. Mais bon, je le fais.

Alors je me stationne, devant la porte, en pensant au maudit pinceau.

Je me dépêche (parce que quand je suis stationné devant la porte faut que je me dépêche pour pas avoir un ticket). J'attrape le pinceau, je paie, pis je reviens dans le char.

J'ouvre la porte.

Je me mets à brailler. Brailler comme seule une mère peut le faire.

Mon bébé est la.

J'ai oublié mon bébé dans l'auto.

Voilà.

On n'est pas à l'abris. Pas à l'abris d'un accident, d'un oubli, d'un mauvais move involontaire.

Ce soir, je pense à des parents qui doivent être démolis, qui pleurent et qui s'en veulent à mourir. Vous êtes humains, je vous souhaite tout le courage et l'amour qu'il faudra. ❤️"

Voilà un texte qui remet les choses en perspective... Comme on le disait hier, ça pourrait arriver à n'importe qui. Merci de ce témoignage, Bianca!

Partager sur Facebook
495 495 Partages

Source: Facebook
Crédit Photo: Facebook