Sarah-Jeanne Labrosse remporte le prix de la pire actrice

Aux côtés de Mylène Saint-Sauveur

Publié le par Monde de Stars dans Critiques
Partager sur Facebook
198 198 Partages

Depuis maintenant 13 ans, Jean-René Dufort anime une soirée Aurore dans le cadre de son émission Infoman. Ce « gala » le meilleur du pire du cinéma québécois. C'est un peu l'équivalent des Razzies, ou Golden Raspberry Awards, aux États-Unis, mais en plus ironique encore. Jean-René Dufort, Chantal Lamarre et Pierre Brassard étaient à San Francisco pour cette 13e édition alors que MC Gilles accueillait à Montréal les gagnants venus chercher leur précieux rond de poêle doré.

Cette année, Sarah-Jeanne Labrosse a remporté le prix Liquid paper féminin, remis à l’actrice qui devrait effacer de son CV le film dans lequel elle a compromis sa carrière. Elle a remporté cet honneur en compagnie de la comédienne Mylène Saint-Sauveur, pour leurs rôles dans le film Un jour mon prince. Bien honnêtement, nous avions complètement oublié ce navet mais après avoir vu la bande-annonce, on comprend le choix de l'équipe d'Infoman. 

Visiblement, ce film était voué à tous les échecs. Déjà, en mai 2018, Normand Provencher du journal Le Soleil avait prédit que le film allait se retrouver dans le gala des prix Aurore: 

« Cette coproduction franco-québécoise est aussi divertissante qu’un épisode des Télétubbies. On a affaire ni plus ni moins qu’à un candidat sérieux à plusieurs prix Aurore d’Infoman. »

Sarah-Jeanne Labrosse et Mylène Saint-Sauveur sont toutefois bonnes joueuses, puisqu'elle sont venues chercher leur prix en personne, en studio avec McGilles.

Pour la première fois cette année, Jean-René Dufort et son équipe ont remis le prix Traurore - Trop fort pour la ligue. Ce prix a été créé spécialement pour saluer Papa est devenu un lutin. Ce film s’est en effet signalé comme le meilleur du pire dans tellement de catégories qu’il aurait sans peine raflé tous les prix. 

Ce film mettant en vedette Jean-Marie Corbeil et Elisabetta Fantone est en effet le pire navet de toute l'histoire du Québec. Financé par M. Cinéma Guzzo lui-même, le film est bourré de jeux d’acteurs médiocres, de répliques invraisemblables, d'effets spéciaux «cheap», de blagues douteuses et d'erreurs techniques. Voyez la bande-annonce juste ici:

Parmi les autres gagnants des prix Aurore, mentionnons Burn Out ou la servitude volontaire, de Michel Jetté, dans la catégorie du meilleur pire film. Petite mention aussi pour l'Aurore de la meilleure pire scène : La scène érotique avec la courge butternut dans Mon ami Walid. Le comédien Guy Jodoin est venu chercher son prix. 

Visionnez le gala des prix Aurore au complet sur le site d'ICI Tou.tv.

Partager sur Facebook
198 198 Partages

Source: Showbizz.net
Crédit Photo: Instagram