Monde de Stars

Rémy Girard fait des bouleversantes confidences à propos de la vie de son fils handicapé

Tous les détails ici

Monde de Stars

Monde de Stars

On peut redécouvrir Rémy Girard au cinéma dans le film Tu te souviendras de moi d'Éric Tessier. Il est la vedette principale, Édouard, un homme qui subit des pertes de mémoire.

En effet, l'acteur de 72 ans joue le rôle d'un professeur d'histoire très connu qui est atteint de démence. Petit à petit, il observe ses souvenirs disparaitre et au même moment, il se rapproche d'une adolescente qui pourrait avoir l'âge de sa petite-fille. Ce rôle fut très spécial pour Rémy Girard. En effet, bien qu'il ait fait presque 60 films depuis ses débuts au cinéma, Rémy Girard a rarement été aussi interpelé par un film. C'est parce que ça lui rappelait son expérience familiale.

En effet, cela lui faisait penser à son père, qui avait eu de la démence avant de décéder.

Rémy Girard s'est ouvert lors de son passage au balado de Marina Orsini, Des histoires qui résonnent- Le balado des proches aidants. 

Il a notamment abordé la situation de son fils, Renaud, qui est atteint de paralysie cérébrale. Il s'est aussi ouvert à propos d'un souvenir difficile qu'il a vécu dans le passé.

«Le haut du corps fonctionne bien. Il peut manger des choses parfois avec ses mains. Le temps qu'il était à l'hôpital [...] Il voit, mais il ne reconnait pas les objets. Il sait que c'est un verre, il sait que c'est fait pour boire, mais jamais il va dire : "c'est un verre". [...] C'est moi qui se lève le matin, c'est moi qui le change de couches, qui le lave, tout ce qui est le quotidien.»

Concernant le souvenir traumatisant, cela a un lien avec une tentative de suicide que la mère de Renaud avait commise et qui avait mis en danger la vie de l'enfant, il y a de nombreuses années:

«Elle a commis un geste irréparable avec le petit. Elle a essayé de se suicider avec la voiture dans le garage. Elle n'a pas pensé que les émanations de carbone, ça montait et le petit était dans sa chambre. Heureusement, il y a un ami qui a averti la police. [...] La police a sauvé mon fils de justesse et elle aussi, elle était déjà presque inconsciente.»

Source: Noovomoi