Hugo Dumas tranche finalement entre STAT et Indéfendable

Il a finalement fait son choix entre les deux nouvelles quotidiennes de l'automne.

Monde de Stars

Après quelques semaines à regarder les deux nouvelles quotidiennes de la rentrée télévisuelle au Québec, Hugo Dumas a finalement fait son choix ! Dans sa plus récente chronique publiée dans La Presse, le journaliste culturel explique pourquoi il préfère finalement STAT à Indéfendable

« Le diagnostic tombe : je préfère STAT à Indéfendable », résume-t-il d'emblée dès le premier paragraphe de sa chronique.

Hugo Dumas confie qu'il préfère la série diffusée à Radio-Canada étant donné « la richesse et la profondeur de ses personnages, qui ont plus d'épaisseur et de couleur que ceux d'Indéfendable ». 

Il cite en exemple le personnage interprété par Anne-Élisabeth Bossé, qui, selon lui, ne livre pas beaucoup d'information sur elle aux téléspectateurs.

Hugo Dumas estime que, contrairement à Indéfendable« STAT nous donne beaucoup de jus sur les failles et le passé trouble des employés de l’hôpital Saint-Vincent ».

Il estime également que les enchaînements sont moins bien effectués dans la série judiciaire que celle qui se passe à l'hôpital. Selon le chroniqueur, certains personnages secondaires sont inutiles, car ils « n'apportent rien d'intéressant à l'émission ».

« C’est pour toutes ces raisons que STAT obtient un bon bilan et qu’Indéfendable a encore besoin de soins particuliers », conclut Hugo Dumas. 

Êtes-vous d'accord avec lui?

Rappelons que lors des cotes d'écoute durant la soirée inaugurale des deux émissions, c'est STAT qui avait eu le dessus avec des cotes d'écoute de 1 316 000 téléspectateurs contre 1 135 000 du côté d'Indéfendable, soit une différence de 181 000 personnes.

D'autres cotes d'écoute ont été publiées plus tard et on observe déjà une légère différence. Du côté de STAT, vous étiez 1 233 000 téléspectateurs (soit 83 000 personnes de moins que la veille), tandis que pour Indéfendable on comptait 1 129 000 personnes (soit 6000 personnes de moins).