Monde de Stars

Hugo Dumas pousse un puissant coup de gueule contre la nouvelle version des Gémeaux

Il n'est pas le seul à critiquer les changements pour la prochaine édition.

Monde de Stars

Monde de Stars

À l'instar de plusieurs autres personnes et membres de l'industrie, Hugo Dumas n'est pas très chaud à l'idée d'introduire des catégories non genrées au prochain gala des Prix Gémeaux. Dans La Presse, il signe un puissant coup de gueule où il dénonce certains changements qui seront en vigueur pour la prochaine édition du gala. 

Le gala qui sera diffusé sur les ondes de Radio-Canada le 17 septembre prochain ne distinguera plus les sexes dans les prix d'interprétation. Selon Hugo Dumas, cette nouvelle façon de faire n'est pas accueillie chaudement par l'industrie de la télévision. « Selon mes infos, des producteurs et des diffuseurs influents militent en coulisses pour un retour à la formule traditionnelle (j’en suis !), celle des Emmy aux États-Unis, dont personne ne s’était plaint. La directrice générale qui a implanté cette réforme contestée, Mara Gourd-Mercado, a d’ailleurs quitté l’Académie au printemps pour un poste au festival du film documentaire de Copenhague », souligne le chroniqueur de La Presse.

Il estime d'ailleurs que les catégories non genrées empêchent de faire des prédictions qui soient justes sur les potentiels lauréats de prix. 

Ainsi, impossible de trancher entre Évelyne Brochu, Éléonore Loiselle, Antoine Pilon, Patrick Hivon, Julie Le Breton, Catherine Paquin-Béchard, Éric Robidoux et Éric Bruneau, pour le prix d'interprétation.

« C’est tellement éclectique comme choix que je n’arrive pas à me faire une tête », estime Hugo Dumas. 

Il conclut sa chronique en estimant que l'Académie pourrait faire marche arrière et revenir aux catégories traditionnelles. « Si le gala des Gémeaux n’était pas brisé, pourquoi alors avoir essayé de le réparer ? Il n’est pas trop tard pour revenir à la bonne vieille recette classique qui ne risquait pas d’attaquer la parité hommes-femmes, en fin de compte. »

Cliquez sur le lien ci-dessous pour lire l'intégralité de son excellente chronique dans La Presse :

Articles recommandés:

Source: La Presse