De District 31, à Unité 9, à Stat

Les têtes d’affiche de Stat en d’autres rôles marquants

Monde de Stars

On a décidé de se rappeler le talent immense que la distribution de Stat comprend.

La nouvelle quotidienne de Radio-Canada, Stat qui succédera au succès monstre de District 31 débarquera le 12 septembre prochain. On a de grandes attentes. C’est pourquoi on vous présente un rôle marquant du petit écran de ce noyau d’acteurs et d’actrices de grand talent.

Crédit : Radio-Canada

Suzanne Clément dans Unité 9

La Shandy de la saison 1 d’Unité 9 était vraiment LE personnage! Dès l’épisode 1 dans son suit de soie bleu royale, Suzanne Clément s’est appropriée Shandy. Elle n’a pas déçu. Les répliques mordantes, les regards poignants et la vie déjantée de Shandy vus des yeux de Suzanne Clément font partie des points tournants du succès de la première saison d’Unité 9. C’est pas compliqué, elle était excellente.

Crédit : Radio-Canada

Geneviève Schmidt dans District 31

Oui District! Mais Nancy Riopelle!!! C’est vraiment un des rôles phares des sept saisons de District 31. Geneviève Schmidt y a tout donné : larmes, cris, sarcasmes, passion, rage… Toutes les scènes où Nancy Riopelle apparaissait, étaient un bijou. L’actrice a su donner une vie tellement réaliste à ce personnage que l’on a adoré détester. La saison quatre de District 31 battait de l’aile avec les histoires de Phaneuf et tous les départs des personnages les mieux développés... (Nadine Legrand, Emmanuel Auger, Yanick Dubeau) Geneviève Schmidt a vraiment été l’étoile de la quatrième saison de District 31

Crédit : AddikTV

Patrick Labbé dans Classé secret

Le personnage de l’espion Émile Darcy, froid et inaccessible est crédible grâce au travail de Patrick Labbée. Il joue avec un jeu tout en finesse. C’est dans les non-dits, dans les regards et dans les mouvements que Patrick Labbée réussit à donner vie à ce personnage. Un thriller à voir absolument!

Crédit : Tou.tv

Stéphane Rousseau dans Sans rendez-vous

Étrangement, on ne s’attendait pas à aimer le psychologue tordu de Sarah (Magalie Lépine-Blondeau) dans Sans rendez-vous. Stéphane Rousseau joue un psychologue assez différent du cadre télévisuel que l’on connait. On réussit à aimer ce personnage par l’intention de jeu de Stéphane Rousseau qui y met la ligne fine entre aimable et détestable. On adore!

Crédit : TVA

Normand D’Amour dans Yamaska

Doux père de famille, William Harrison était un personnage si simple, mais si bien joué. Père de trois enfants qui chérissait avec attention, il donnait tout pour sa famille et sa femme, Julie (Chantal Fontaine). La relation tourmentée avec son père a fait de William un homme aigri au fil du temps… Normand D’amour a toujours joué William avec des nuances et un aplomb au fil des sept saisons. Ce rôle lui aura valu deux Prix Gémeaux.

Crédit : VRAK

Lou-Pascal Tremblay dans Jérémie

C’était l’ami de tout le monde Max! Le petit qui ne connaissait rien au début et qui s’est finalement mis à faire craquer tout le monde, dont Jérémie (Karelle Tremblay). Un personnage qui a évolué au fil des saisons. Un personnage qui semble loin de Lou-Pascal, mais finalement si proche. L’acteur a récolté trois Prix Gémeaux pour ce rôle.

Crédit : Tou.Tv

Anglesh Major dans Je voudrais qu’on m’efface

Anglesh Major y joue le rôle de Richardson, un père de famille d’un quartier défavorisé de Montréal-Nord. Il joue le méchant avec brio. La crédibilité de son rôle nous a fait voir l’étendue du talent de cet acteur. Les manies et les regards de son personnage dans Je voudrais qu’on m’efface ne sont pas laisser au hasard, on y croit tellement!

Le reste de la distribution ne déçoit pas du tout non plus! Ludivine Reding, Isabelle Blais (incroyable dans Bête noire!), Samantha Fins, Jean-Nicolas Verreault, Virginie Ranger-Beauregard… Vraiment, ça promet!

Ils vont être à la hauteur de nos attentes, on est persuadé!